Sous la Pierre et l'Asphodèle

by Sutter Cane

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
02:40
2.
3.
4.
5.
6.

about

This cd is out on BRAINCRUSHING Records, OrchidScent records, A l'Ombre de cette Vie.

braincrushingrecords.bigcartel.com
orchidscentrecords.blogspot.fr
alombredecettevie.blogspot.fr

credits

released June 29, 2012

Sutter Cane is : Antoine, Charly, Mikro, Kaël, Alix
On this record plays: Antoine, Mikro, Kaël, Alix, Regio
Recording: Franck Dhotel at l'Arcade
Mix : Franck Dhotel at l'Arcade
Master : Studio La Cave
Artwork: Greg from Visual Injuries, www.visualinjuries.com

tags

license

all rights reserved

about

Sutter Cane Rouen, France

Beginning in 2010, SUTTER CANE plays a loud and dark music based on a narrative concept. Featuring members of DRAFT, VENOSA and SCOLD FOR WANDERING, this french band recorded their first album on August '11. June '12 "Sous la Pierre et l'Asphodèle" is released by Braincrushing Records, Orchidscent and A l'Ombre de Cette Vie. ... more

contact / help

Contact Sutter Cane

Streaming and
Download help

Track Name: Le son des horloges distillant le temps
Par une nuit froide et pluvieuse
J’ai couché mes derniers râles sur papier
Le testament amer d’une bête agonisante,
Aux prémices d’un voyage au chemin reposant

Par une nuit froide et pluvieuse
J’ai cessé de croire et de mentir
Aux jours meilleurs d’un avenir
Aux vestiges d’un passé dont j’ai égaré les souvenirs

Face au silence et pour toute réponse à mes questions
Je n’ai entendu que le grondement du tonnerre
Patientant que mon cœur se mette en colère
Où que les larmes viennent noyer mes orbites
Emportant avec elles mon désespoir dans un flot
Qui aurait pu renverser toute l’humanité ainsi que l’arche de Noé

Cela fait malheureusement trop d’années
Passées à ruminer, cloîtré dans la noirceur
D’un corps où j’ai accumulé l’espace d’une vie
L’horreur et la rancœur

Oui mes yeux sont secs, mon cœur bat le rythme tranquille
Ma main ne tremble pas et je regarde le troisième œil face à moi

Par cette nuit froide et pluvieuse
J’ai attendu un signe, la peur ou l’envie
Mais le bruit mécanique se fit entendre
Identique à celui des vieux flingues
Et des horloges distillant le temps.
Track Name: Scelle un destin dans une ultime résonance
Assis au premier rang, tiraillé par milles pensées regrettées
J’ai vu des larmes qui semblaient authentiques pour cette fois-ci
Je ne pensais pas que ma dépouille attiserait tant de vautours
Il y a ce garçon recroquevillé, je n’ai jamais supporté le voir pleurer
Pas plus que celle dont les bras me réconfortaient

Je ne veux pas avoir à supporter ce que j’ai laissé
Si je suis parti c’est surtout pour oublier
Mais rien n’a changé
Je ne me sens pas à ma place
Mais rien n’a changé
J’attise tristesse et désespoir

Jusque six pieds sous terre,
Poignée par poignée,
A la force de la pelle,
Poignée par poignée,
De moi il ne reste qu’une couronne mortuaire
Et cette date gravée dans la pierre
Track Name: Du passé et de l'éternel présent
Le vertige absolu, un plomb logé dans le crâne
Une sensation d’oppression,
Coincé entre les murs de cette prison,
Etablie dans l’ignorance de toute une vie
L’évasion n’est possible que par l’imagination
Une vertu sous-estimée de notre vivant
Une âme errante étant limitée au cumul de ses propres connaissances
La mienne se résume à cette ville et ces regards livides
Qui arpentent les rues les soirs de pleine lune.
Je cherche le refuge, je retrouve le chemin
Celui de mes pas, suivi à la trace
Vers le seul endroit qui fût chez-moi
Par le passé et l’éternel présent
Track Name: Ravivé par cet amour encore brûlant
Deuil, mon recueil morbide,
Sur les cendres encore fumante d’un passé sordide,
Deuil, mon recueil morbide,
En ces lieux convertis en place des sacrifices

Dans l’œil mort d’un enfant
Auquel j’ai volé l’innocence
Perçu dans l’œil mort d’un enfant
Marqué par la mort et l’ultime violence

Sonne le glas
Chaque soir, au rythme des larmes
Sonne le glas
Chaque soir, dévoile les stigmates

Contraint de subsister,
A la regarder pleurer, seule et caché
Tentant d’effacer le sang sur le sol et les restes de mon inhumanité
Contraint à subsister,
A la regarder pleurer, seule
Seule face au néant
Seule à s’entendre
Seule, simplement seule
Et vidée de sa substance
Track Name: Dont les éclats encore brillants m'accompagnent sur les chemins sinueux de la patience
La caresse d’un frisson, le souffle court, l’odeur de souffre
La promesse du pardon, mais les mots lourds, les mots sourds
Viennent mourir au creux de ces oreilles
Noyés dans le silence, la conscience et l’éveil

Contraint de faire face au désastre
Inutile, impuissant et sans arguments
Mes regrets les plus sincères pour ce geste
Et tout le reste…

Si seulement ils pouvaient voir, écouter et sentir
Si seulement ils pouvaient simplement mourir
L’espace d’un instant, conjuguant l’éternel au présent
De quoi me donner la force d’attendre

Je vous verrai vieillir, refaire votre vie
Vous finirez par cesser de me fleurir, par oublier de chérir
Un simple nom gravé dans l’inconscient collectif
Un lâche, un père et un mari qui a pris la fuite

Mais j’attendrai, le jour béni où nous serons enfin réunis…
J’ai encore mille excuses à fournir avant de sombrer dans l’oubli